Actualités

Juin
15
sam
Myr muratet, Zone de confort
Juin 15 @ 14 h 36 min – Sep 14 @ 18 h 00 min

ZONE DE CONFORT
MYR MURATET
15 juin – 14 septembre
Parmi les sujets photographiques de Myr Muratet figurent les friches urbaines, la rue ainsi que les gens et la vie qui les habitent. Ses images vagabondes conjuguent des lieux proches avec une forme d’exotisme. Sans parti pris, elles manifestent un engagement sans attache. L’exposition donnera ainsi à voir des images issues de séries majeures dans son parcours : Paris-Nord, Wasteland, City Walk, La flore des friches.
Dans une forme imaginée avec le graphiste Mathias Schweizer, l’exposition présente aussi des images réalisées dès les années 80 avec des graphistes et des studios qui ont fait l’histoire du graphisme en France – tel Grapus, Les Graphistes Associés, Building Graphisme, Mathias Schweizer, Jean-Marc Ballée, Vincent Perrottet ou encore Marie Pellaton.

Myr Muratet, Wasteland, La hache

Exposition co-programmée et co-produite avec Le Signe, centre national du graphisme à Chaumont
Dans le cadre du festival « Un été un quartier » aux Ramassiers (5-6-7 juillet 2019), de la célébration des 30 ans du centre d’art de Colomiers et de Plein soleil, l’été des centres d’art contemporain, opération du réseau dca.

Kiosque à souvenirs – 30 ans du cente d’art de Colomiers
Juin 15 @ 14 h 44 min – Sep 14 @ 18 h 00 min

LE KIOSQUE A SOUVENIRS – PAR MARINE LA ROSA

Venez découvrir le kiosque à souvenirs des 30 ans du centre d’art, ses témoignages, ses cartes postales et emportez votre propre édition personnalisée !

30 ans d’expositions, d’artistes, d’œuvres qui ont façonné le centre d’art d’aujourd’hui et façonneront le centre d’art de demain ! La jeune artiste Marine La Rosa a créé pour l’occasion un kiosque à souvenirs pour rassembler images, catalogues, témoignages, œuvres d’art et les cartes postales à télécharger ou emporter sous forme d’une édition personnalisée. Avec les artistes Sirima de Rességuier, Marine La Rosa, Margot Criséo, Laura Molton, Myr Muratet et bien d’autres, fêtons l’anniversaire de centre d’art ! (Re)découvreza ce qu’est ce centre d’art unique, marié à une médiathèque dans une ville qui cultive l’image. Célébrons 30 ans de créativité citoyenne, d’éducation artistique et de soutien aux jeunes artistes, le samedi 15 juin, à partir de 12h pour un vernissage de l’exposition Zone de confort, de la restitution numérique des ateliers 2018-2019, du prix jeune talent avec un repas partagé en suivant.

Juil
6
sam
Exposition « Des sirènes au fond des prunelles » – Anne-Charlotte Finel @ Centre d'art Le Lait
Juil 6 @ 14 h 00 min – Sep 22 @ 19 h 00 min

Les œuvres d’Anne-Charlotte Finel explorent des univers de l’entre-deux, hypnotiques et oniriques, à la lisière de la fiction et du réel, du paysage urbain et de la forêt, de la lumière et de l’obscurité.

Jour/nuit, nature/culture, artificiel/naturel… On pourrait égrainer ainsi les nombreuses dichotomies qui peuplent le travail d’Anne-Charlotte Finel (née en 1986, vit et travaille à Paris). Néanmoins, loin de confrontations binaires et frontales, ses œuvres jouent au contraire de subtiles variations, d’infimes mouvements, parfois à peine perceptibles, qui en font toute la richesse et la singularité.
Qu’elle filme ces espaces transitoires, à l’orée des villes, où la nature semble avoir repris ses droits, qu’elle s’intéresse à d’impressionnantes architectures scintillant dans la nuit, ou observe au plus près des phénomènes naturels ou scientifiques, Anne-Charlotte Finel parvient toujours à transcender les images saisies. Loin d’une observation distancée et scientifique, la singularité de sa démarche tient dans la poésie qu’elle parvient à insuffler à ses œuvres. Ce décalage permanent, cette infime modification de nos points de vue, cette manière de révéler l’indicible, font tout l’intérêt de son travail. Elle parvient, à partir d’une situation a priori banale, à nous « embarquer » dans son univers entre chien et loup, à la bordure de lieux et de phénomènes qui ne s’appréhendent pas immédiatement et demandent du temps afin de comprendre ce qui nous est donné à voir. Les images qu’elles capturent deviennent ainsi de véritables « environnements », difficiles à identifier, qu’ils soient microscopiques – lorsqu’elle se penche sur l’évolution d’organismes vivants tels que des algues ou le résultat de processus chimiques – ou à l’inverse démesurés, quand elle se confronte à de grands ensembles industriels.

Sans basculer vers l’abstraction – certaines de ses vidéos permettent d’ailleurs d’échafauder une amorce de narration –, Anne-Charlotte Finel instaure un rapport sensible et sensoriel à son travail, qui nous amène parfois aux confins de l’imaginaire. Cette sensation d’être happé, absorbé par l’œuvre, s’origine dans sa manière de filmer. En poussant la technique dans ses retranchements, elle parvient à donner une réelle matérialité aux images, jusqu’à laisser parfois apparaître motifs, textures ou patterns. L’artiste est également très attentive aux bandes-son qui accompagnent ses films. Elle travaille ainsi depuis plusieurs années avec le musicien Luc Kheradmand à la création de nappes sonores qui viennent souligner la dramaturgie des images.

Si l’exposition à Albi s’inscrit dans la continuité de ses productions précédentes, il est à souligner qu’Anne-Charlotte Finel a récemment arpenté de nouveaux territoires, encore inexplorés pour elle, qui forment aujourd’hui la base d’une nouvelle production. Elle a en effet effectué une résidence sur l’île de Molène, où elle a pu se confronter à l’écosystème marin propre à cette île au large du Finistère.

Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, Anne-Charlotte Finel (née en 1986 à Paris, où elle vit et travaille) a bénéficié d’expositions personnelles à la galerie Édouard Manet de Gennevilliers (2017), aux Ateliers Vortex de Dijon (2018), à la galerie Jousse Entreprise à Paris (2018), en Russie (Mourmansk, Kazan, Vladivostok, Saratov, Kaliningrad), dans le cadre d’un programme avec l’Institut Français de Saint-Pétersbourg (2018).
Elle également présenté son travail au Musée du Quai Branly (Paris), au Musée de la Chasse et de la Nature (Paris), au Palais de Tokyo (Paris), au FRAC Poitou-Charentes (Angoulême), prochainement au Musée d’Art de Nantes, et lors de nombreux festivals et événements dédiés à la vidéo, notamment à la Synagogue de Delme et au Carreau du Temple (Paris). Elle a été lauréate du Salon de Montrouge en 2016. Elle est représentée par la galerie Jousse Entreprise, Paris.

En partenariat avec Passerelle Centre d’art contemporain, Brest, dans le cadre du  projet Territoires Extra.

En amont de l’exposition, une rencontre avec l’artiste est programmée le mardi 2 juillet 2019 à 18h15 à la Médiathèque Pierre Amalric d’Albi.

Vernissage le vendredi 5 juillet 2019 à 18h30

Centre d’art Le Lait
28 rue Rochegude, Albi
Du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Fermé les jours fériés

Entrée libre et accessible à tous

Exposition en partenariat avec l’IMT Mines Albi-Carmaux, la médiathèque Pierre Amalric / communauté d’agglomération Grand Albigeois, le domaine de Brin et la galerie Jousse Entreprise, Paris.
En partenariat avec Passerelle Centre d’art contemporain, Brest, dans le cadre du projet Territoires Extra.

Anne-Charlotte Finel, « Sans titre » (travail en cours), 2019, Vidéo HD, © Courtesy de l’artiste, de la galerie Jousse Entreprise et Centre d’art Le Lait

 

Anne-Charlotte Finel, « Sans titre » (travail en cours), 2019, Vidéo HD, © Courtesy de l’artiste, de la galerie Jousse Entreprise et Centre d’art Le Lait

Août
28
mer
Atelier « Pop up ! » @ Comité Départemental de Tourisme
Août 28 @ 10 h 30 min – 12 h 00 min

Atelier de pratique artistique

Exploration des techniques d’animation de livre par Fanette Chavent (https://douzeatelier.com/)

Au programme, pliage, découpe, languette, système en 1 pièce et avec pièce rapportée, origami, kirigami… Réalisation de sa page animée.

Âge : Pour les enfants de 8-12 ans / Maxi 10 participants.

Site web : http://www.centredartlelait.com/#actions&id_evenement=610

En partenariat avec le Comité Départemental de Tourisme.

 

 

Oct
4
ven
Biennale des Verriers @ Domaine de la Verrerie
Oct 4 @ 10 h 00 min – Oct 6 @ 19 h 00 min
Biennale des Verriers @ Domaine de la Verrerie

Au fil des éditions, la Biennale des Verriers s’est affirmée comme le 1er salon consacré au verre contemporain en France avec plus de 7000 visiteurs en 3 jours.
Regroupant une cinquantaine d’artistes et artisans d’art venus de toute l’Europe, ce salon est devenu le rendez-vous incontournable de la création dans le domaine du verre. A Carmaux, toutes les techniques sont représentées : verre soufflé à la canne, pâte de verre, vitrail, casting, fusing, filage au chalumeau… Des objets décoratifs aux sculptures, en passant par des vitraux, des luminaires, des bijoux…, c’est aussi l’occasion d’une rencontre unique avec des artistes reconnus et des jeunes talents qui partageront avec vous leur passion.

Parmi les 50 exposants de cette année, vous retrouverez :
Aurélie ABADIE & Samuel SAUQUES, Yoann AGOSTINHO, Rozenn ALAPETITE, François ARNAUD, Jonathan AUSSERESSE, Catherine BAILLY, Pauline BETIN, Roselyne BLANC-BESSIERE, Serge BOULAROT, Martine BRUGGEMAN, Catherine CAZES, Jean-Charles DOYEN, Valérie FANCHINI, Caroline FERRARA, Marion FILLANCQ, Pascaline FONTAINE, Laure FRADIN, Damien FRANCOIS, Sylvie FREYCENON, Alex FROHLICH, Mathieu GAUTHIER & Laura MITON, Jean GAZDAC, Matthieu GICQUEL, Romain GLORIEUX, Lise GONTHIER, Myriam HUBERT, Sklaerenn IMBEAUD, Corinne JOACHIM, KONIBÄU, Jean-Marie LE GOFF, Léocadie LEHAGRE, Jean-François LEMAIRE, Florence LEMOINE, PAscal LEMOINE, Jorge MATEUS, Wiga MIKULSKI, Satoshi OKAMOTO, Yuriko OKAMOTO, Jean-Claude OURDOUILLIE, Célia PASCAUD, Suzanne PHILIDET, Antoine RAULT, Julia ROBERT, Vanessa ROYANT, Didier SABA, Guilhem SAUDRAIS, Ingrid SOLE, Michi SUZUKI, TIPII, Sylvain ZANIBELLATO.