Carré d’art

Musée d’art contemporain de Nîmes

Voir l’actualité

Inauguré en 1993 et conçu par l’architecte Norman Foster, Carré d’art-Musée d’art contemporain matérialise une logique ambitieuse qui dote la Ville de Nîmes d’une vitrine contemporaine tant dans le domaine de l’architecture que des arts plastiques.

Les espaces de présentation du Musée s’articulent en deux étages l’un consacré au parcours permanent, l’autre aux expositions temporaires.

La collection du musée d’art contemporain réunit plus de 400 numéros. Les acquisitions propres sont complétées de dépôts du FRAC Languedoc-Roussillon et du Fonds national d’art contemporain. La collection va de 1960 à nos jours.

La vie du musée s’organise également autour d’expositions temporaires et notamment de présentations monographiques.

Présentation

À l’instar de son modèle parisien, le Centre Georges Pompidou, Carré d’art accueille la médiathèque et le musée d’art contemporain et propose aux Nîmois comme aux visiteurs étrangers un nouveau lieu de vie. Commencée en 1986, avec une aide importante de la Direction des Musées de France, la collection du musée d’art contemporain réunit plus de 400 numéros. Les acquisitions propres sont complétées de dépôts du FRAC Languedoc-Roussillon et du Fonds national d’art contemporain. La collection va de 1960 à nos jours. Sa constitution s’est appuyée sur la représentation de mouvements qui, comme le Nouveau réalisme, Support-Surface et la Figuration libre ont pris naissance dans le Sud de la France. Organisées autour de la peinture, la sculpture et dans une moindre mesure de la photographie, la richesse de la collection permet d’aborder par exemple les nouvelles problématiques de la peinture (Gerhard Richter, Sigmar Polke, Daniel Buren, Bernard Frize), de mettre en perspective la création picturale par rapport à l’abstraction (Ross Bleckner, Jean-Pierre Bertrand), ou la photographie (Bustamante), d’interroger la présence de l’objet (Achtschwager, Bertrand Lavier, Tony Cragg) ou de la mythologie intime (Boltanski, Rebecca Horn) dans l’art contemporain. Elles ont accueilli récemment des œuvres de Panamarenko, Markus Raetz ou encore Gabriele Orozco. Les expositions temporaires ont permis de mieux faire connaître en France les œuvres d’artistes aussi essentiels que Gerhard Richter, Sigmar Polke, Giuseppe Penone, Rebecca Horn, Mario Merz ou plus récemment Larry Bell, John Baldessari, Walid Raad, Ugo Rondinone. Comme tout musée contemporain, Carré d’art est doté d’ateliers pour les enfants, d’une boutique-librairie, d’un café-restaurant, un auditorium. Dès sa période de préfiguration Carré d’art s’est doté d’un fonds documentaire extrêmement riche en revues spécialisées, catalogues de musées, fonds d’esthétique. Le centre régional de documentation, ouvert à tous, s’est imposé depuis de nombreuses années comme l’une des bibliothèques de consultation les plus riches consacrée à l’art contemporain dans le grand Sud. Elle draine vers Carré d’art de nombreux étudiants et chercheurs.

Projets associés

2009 a inauguré une nouvelle forme d’implication dans l’engagement de Carré d’Art–Musée auprès des publics empêchés, à savoir l’intervention des animatrices du service culturel au sein du quartier des femmes de la maison d’arrêt de Nîmes. Depuis 2012, l’expérience a été reconduite et renforcée par d’autres séances au sein du quartier des hommes et des femmes. Carré d’Art-Musée a mis en place dès janvier 2011, la possibilité pour les établissements spécifiques (sociaux, IME, IMP, Hôpital de jour) qui viennent régulièrement de pouvoir souscrire à un abonnement annuel et d’avoir des séances privilégiées.

L’histoire

C’est en 1983 que Jean Bousquet, nouvellement élu Maire de Nîmes confirme son projet de rayonnement culturel de la Ville autour du grand projet que sera la création de Carré d’Art. Le concours d’architecture organisé en 1984 réunit des grands noms de l’architecture tels : Norman Foster, Arato Isozaki, Franck Gehry, Jean Nouvel et César Pelli. Le projet de Norman Foster est retenu. Il traite avec brio la question de l’inscription d’un bâtiment contemporain dans un tissu urbain chargé d’histoire. Face à la Maison Carrée, à deux pas des Jardins de la Fontaine et des Arènes, Carré d’art en vingt ans s’est imposé comme le nouveau forum de Nîmes. Norman Foster cite plusieurs sources à son bâtiment de métal et de verre : le portique des maisons du Sud, l’organisation de la maison antique autour d’un atrium, ici matérialisé par le grand escalier de verre qui traverse le bâtiment sur toute sa hauteur. Utilisant une technologie contemporaine, Foster articule le parcours autour de points privilégiés où se rencontrent la lumière méditerranéenne ou le paysage infiniment harmonieux des toits de Nîmes.

Carré d’art – Musée d’art contemporain de Nîmes
Place de la Maison Carrée
30000 Nîmes

Du mardi au dimanche 10h > 18h

04 66 76 35 70
04 66 76 35 35 ( week-end et jours fériés )
info@carreartmusee.com

www.carreartmusee.com
facebook |

Président : Daniel-Jean VALADE
MUSÉE
Direction : Jean-Marc PREVOST, conservateur du patrimoine
Administration et service financier : Lionel RAVIER
Communication, relations presse et éditions : Delphine VERRIERES-GAULTIER
Régie des œuvres d’art : Béatrice PAQUEREAU
Secrétariat et assistance administrative : Vivette DURAND
Service culturel : Sophie GAUTHIER
Guides-conférencières : Alexandra BERNARD, Marie-Noëlle KUNART, Pascale MARCHESI
Documentation : Emmanuella STAURON
Techniciens : Patrice HIGUINEN, Jean-Louis VEUX
LIBRAIRIE : Pascale DAUBA, Laetitia THEVENOT-PIRIS  

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn