Créé en 1938 par le poète occitan Théodore Calbet, le musée des arts et traditions populaires de Grisolles a ouvert depuis 2002 ses espaces à la création contemporaine. Musée de poche agréablement mis en scène à la manière d’un cabinet de curiosité, déclinant de belles collections d’art décoratif, textile, ethnographique et historique, le musée Calbet se veut laboratoire aussi, tentant à l’année l’alchimie délicate entre patrimoine conservé et création contemporaine.

 

Présentation

Créé en 1938 par l’écrivain et poète occitan Théodore Calbet, le musée d’arts et traditions populaires de Grisolles dans le Tarn et Garonne a choisi depuis 2002 d’ouvrir ses espaces à la création artistique, initiant ainsi un espace de dialogue inédit entre le patrimoine et l’art contemporain. Le musée Calbet organise à l’année résidences et productions d’expositions, chaque artiste étant invité à construire un projet spécifique répondant au contenu thématique des collections, réinvestissant ainsi les notions de mémoire et de communauté, de territoire et de pratiques collectives. Art décoratif, art textile, histoire et beaux-arts s’entrechoquent ici dans des installations envahissant les salles temporaires du musée. Dans cette drôle de bâtisse à colombage du XVIIe siècle, agréablement mise en scène à la manière d’un cabinet de curiosités, les œuvres créées tentent une mise en résonance subtile avec le site, jouant de la proximité des collections et de l’architecture du lieu. Le musée propose ainsi au public quatre à cinq expositions par an, alternant entre art contemporain et patrimoine. Par ailleurs, sous le titre des « Iconogènes », le musée propose à un graphiste d’auteur d’intervenir dans l’espace public et de réaliser pour la rue des affiches inédites. Poursuivant son travail de création et de production d’œuvres, le musée Calbet réalise des publications monographiques liées à ses expositions. Enfin, il organise toute l’année à destination des publics, visites commentées, ateliers artistiques, conférences et actions culturelles (concert, danse, théâtre, performance).

Projet Associé

Les Iconogènes : les graphistes à la rue

Depuis 2010, le musée Calbet inaugure « Les Iconogènes », un cycle ouvert à la création graphique et à ses différentes formes d’expression. Ainsi, le musée Calbet souhaite inviter tous les deux ans un « graphic designer » à fabriquer des œuvres qui interfèrent et dialoguent avec les collections qu’il conserve.

Le projet est conçu en deux volets. Dans l’espace urbain, une dizaine de panneaux d’affichages (100×150 cm) solitaires, doubles ou triples, égraine 3 affiches inédites créées pour le projet. Elles font suite et écho à une exposition d’œuvres originales (dessins, peintures, installations, etc.) présentées conjointement au musée. L’ensemble donne l’allure d’une création libre se déclinant à l’envie dans les rues du village, dessinant par petite touche, dans et hors le musée, une fiction légère en forme de haïku.

Historique

Le Musée Municipal d’Arts et Traditions Populaires Calbet a ouvert ses portes au public le 12 avril 1938, à l’emplacement de l’actuel Musée, dans une maison bourgeoise classée à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques et Dépendances des Bâtiments de France (XVI–XVIIe siècle). 
Il fut réalisé conjointement par M. Joseph Marceillac (Maire de la commune de 1929 à 1959 et membre de la Société Archéologique) et Théodore Calbet, qui donnera en 1989 son nom au Musée, ancien instituteur, écrivain, poète et premier conservateur de la structure muséale.
 Les collections, dont la vocation est dès l’ouverture de conserver et de protéger une culture issue du terroir, furent constituées de nombreux dons de la population de Grisolles et de ses alentours, exhortée alors par voie de presse à céder en masse objets anciens et contemporains.

A partir de 1941, le Musée ne fonctionne plus. La guerre en est la première responsable, qui rend hors contexte l’animation et la gestion d’un musée de terroir. Et puis Théodore Calbet, très âgé et malade, n’est plus à même d’en assurer le fonctionnement. Le musée Calbet resta fermé plus de quarante ans. Très vite, sans entretien particulier, à l’abandon, la maison achetée par la Mairie de Grisolles en 1937, se caractérise par sa vétusté.
 En 1983, sous la présidence de M. Jean Gay, se créé l’association des Amis du Musée, qui va s’employer à la reviviscence de la structure muséale et à la diffusion des collections constituées. Avec l’appui commun de la Ville de Grisolles, du Conseil Général de Tarn et Garonne, du Conseil Régional et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Midi-Pyrénées, le Musée est réaménagé, le bâtiment assaini et adapté pour un temps à la présentation des collections. Il réouvre ainsi ses portes au public le 22 octobre 1988. Depuis 2002, il conjugue à ces missions patrimoniales des actions de centre d’art contemporain.

 

Musée Calbet
15, rue Jean de Comère
82170 Grisolles

Du mercredi au dimanche 15h > 18h
Fermé les jours fériés

05 63 02 83 06
museecalbet@aliceadsl.fr
www.museecalbet.com

Directeur artistique & administratif
Yvan Poulain
05 63 67 38 97

Responsables des publics et de l’action culturelle
Pauline Tico
05 63 67 30 21
Célia Touffu
05 63 02 83 06

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn