Situé à Sérignan au bord de la Méditerranée, le Mrac est un lieu artistique et touristique incontournable. Vaste et spacieux avec ses 3200 m2, il soutient et présente aussi bien des artistes français qu’internationaux, et invente de nouvelles formes de médiation à l’art. La collection du musée, qui propose au public un regard sur la création des années 1970 à nos jours, vient d’être augmentée d’un dépôt exceptionnel du Fonds national d’art contemporain. En façade, l’ensemble composé de l’œuvre Rotation de Daniel Buren et Les Femmes fatales de Erró, vient d’enrichi par l’installation de Bruno Peinado Il faut reconstruire l’Hacienda.

Présentation

Le musée, inauguré en septembre 2006 et géré par la région depuis 2010, est installé dans une ancienne cave viticole. En mai 2016, le musée se dote d’un nouvel espace de 430m2, situé au premier étage de la Poste adjacente. Ce développement ambitionne de renforcer l’attractivité du musée à l’échelle de la nouvelle grande région et d’améliorer la mise en valeur de ses collections et la richesse de sa programmation temporaire.

Les salles d’exposition présentent de grands volumes baignés de lumière naturelle. Dans cette atmosphère conviviale et lumineuse, différents espaces s’offrent aux visiteurs: un cabinet d’arts graphiques, des espaces d’expositions permanents et temporaires, et une librairie-boutique.

La collection du musée, forte de plus de 460 œuvres, propose au public un regard sur la création des années 1970 à nos jours. Elle s’articule en grands ensembles mettant l’accent sur certaines périodes de l’histoire de l’art (Paysagisme Abstrait, Art Conceptuel, Supports/Surfaces, Figuration Narrative, scène artistique actuelle), évacuant toute tentative encyclopédique. Composée en partie de dons d’artistes et de collectionneurs de la région, elle offre par là-même un focus sur Supports/Surfaces et la Figuration Narrative.

Grâce à la création de nouvelles réserves en mai 2016, le Mrac bénéficie pour cinq ans d’un dépôt d’œuvres de la collection du Fonds national d’art contemporain gérée par le Cnap. Ce dépôt, exceptionnel de par son ampleur (170 œuvres déposées, soit une augmentation de 38% de la collection du musée) va permettre de découvrir des accrochages de collections plus variés et ancrés historiquement. Par ce dépôt, le Mrac rejoint ainsi une liste prestigieuse de musées français pour lesquels le Cnap a consenti à des dépôts longs, parmi lesquels le Centre Pompidou de Paris, le Capc de Bordeaux ou encore les musées de Saint-Étienne ou de Grenoble.

En façade de l’extension, l’œuvre pérenne de Bruno fait le lien avec le bâtiment initial, tout en proposant une interaction avec celle de Daniel Buren. Avec cette œuvre extérieure, le Mrac, tel un musée à ciel ouvert, devient un élément fort du paysage urbain, interpellant sur leur passage les visiteurs et les passants.

Projets Associés

En organisant des moments privilégiés d’accès aux œuvres et aux artistes (visites commentées, visite en langue des signes, conférences, projections, concerts), le Mrac œuvre à la diffusion et à la sensibilisation de l’art contemporain auprès de tous les publics.

Tout au long de l’année, Le petit musée propose des moments de partages, des rencontres avec des artistes et des ateliers créatifs à destination des enfants et de leur famille.

Le Mrac est également un partenaire éducatif privilégié pour les enseignants des écoles, collèges, lycées et écoles d’art. Le service éducatif propose des activités qui s’articulent autour de trois axes : l’accueil des groupes scolaires, l’élaboration d’outils pédagogiques, la mise en place d’actions éducatives à destination des élèves (ateliers) et des professeurs (formation).

Le Mrac a également mis en place des dispositifs qui favorisent l’accès à la création contemporaine aux publics empêchés : le programme « Culture à l’hôpital » et le programme « Culture justice ».

Historique

C’est en 1991 que l’Espace d’art contemporain Gustave Fayet – du nom d’un illustre collectionneur de Béziers, met en place une politique d’expositions temporaires ambitieuse. Agrandi en 1997, l’Espace passe d’une superficie de 200 m2 à 600 m2 et présente quatre à cinq expositions par an. Depuis sa création, la majorité des artistes exposés font dons d’une œuvre, ce qui a constitué une véritable collection que la commune, en 2006, a souhaité pérenniser en créant une nouvelle extension. Ce redéploiement a permis d’obtenir plus de 2000 m2 de surfaces utilisables pour ce nouveau musée au cœur du centre administratif et culturel de la ville.

Le 1er janvier 2010, le musée de Sérignan devient le musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon. Par cette démarche, la Région affirme sa volonté d’exercer une influence grandissante sur la sensibilisation des publics aux démarches artistiques contemporaines.

Une nouvelle étape vient d’être franchie en mai 2016, avec l’inauguration d’une extension qui permet d’augmenter de 25% les surfaces d’expositions, de créer de nouvelles réserves et d’accueillir un dépôt long du Fnac.

MRAC – Musée régional d’art contemporain Languedoc Roussillon Midi Pyrénées
146 avenue de la plage BP4,
34 410 Sérignan, France
museedartcontemporain@regionlrmp.fr
www.mrac.languedocroussillon.fr
facebook – twitter – instagram : @MRACSERIGNAN

HORAIRES
De septembre à juin: ouvert du mardi au vendredi 10-18h et le week-end 13-18h.
Juillet et août: ouvert du mardi au dimanche 11-19h.
Fermé le lundi et les jours fériés. Ouvert à l’année.

Directrice: Sandra Patron
Administratrice: Séverine Freyssinier
Chargé des expositions: Clément Nouet
Chargée de la collection et de la documentation: Céline Ramade
Chargées des publics: Isabelle Durand, Anaïs Bonnel, Charlotte Branget
Chargée de communication et des relations presse: Sylvie Caumet
Enseignants en arts plastiques chargés de mission par la Daac auprès du service éducatif: Laure Heinen et Jérôme Vaspard
Equipe de médiation: Un goût d’illusion-Montpellier
Equipe d’accrocheurs : Art Frontline – Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn